Rechercher

ACHETONS MOINS CHER!

Dans le monde entier, la mode du "seconde-main" arrive en force : elle répond aux attentes des consommateurs, en particulier chez les jeunes. Suivez la tendance!

Pourquoi acheter un sac a main Prada aussi cher alors que je peux l’avoir à -80%. Certains articles ont même encore l'étiquette sur le produit, il faut comprendre que nous vivons dans une course effrénée à la consommation et que nous achetons tout ce qui peut nous attirer (même des vêtements trop petits ou qu’on ne met jamais!)


Faisons des économies

Trouver des chaussures pour ses pieds et un manteau pour l’hiver, OK, mais pour pas trop cher... La plupart des acheteurs d’articles de mode de seconde main cherchent la bonne affaire, et c’est là leur première motivation .

Vendons pour financer nos achats

Des enseignes du monde entier se lancent dans ce business de vetements pour femme, homme, enfants ou bébé, accessoires et meme de la décoration pour sa maison… sous différentes formes de vente en mode vide-grenier, petits trocs ou boutiques vintage ou de luxe!

Pourquoi donner à cousine Naomie les bodies en 3 mois de mon bebe, quand leur revente en ligne peut financer l’achat de ses vêtements en 6 mois ?

Certaines boutiques proposent le CASHBACK, vous vendez et la somme que vous gagnez peut être utilisée comme un porte monnaie pour acheter à nouveau sur le site!

Achetons plus!

Payer moins cher, OK, mais pour acheter plus, beaucoup plus. C’est le principal plaisir pour la majorité des consommateurs de mode de seconde main, la tendance est particulièrement notable chez les 25-34 ans avec certains comportements nouveaux, comme l’achat par lots, voir au kilo, surtout sur les vêtements pour enfants.

Sur les réseaux sociaux, les instagrameuses ont fait du OOTD, à traduire par « Outfit of the day » , soit « tenue de jour » , un hashtag reconnu. Cette mode de partager son look du jour représente plus des millions de publications. Avec 1 100 000 vidéos et des milliards de vues, #Ootd est également très populaire sur TikTok. Conséquences ? Un besoin accru de faire tourner sa garde-robe en achetant et revendant vite...

Gagnons de l’argent simplement

Les plus motivés le savent. Le marché du vintage peut être carrément lucratif. Les sacs à main de luxe, par exemple, ont des rendements parfois supérieurs à ceux de l’or. Le sac Constance d’Hermès a vu sa valeur multipliée par 10 entre 2006 et 2018, avec un prix record de 40 118 euros atteint en 2015 pour un modèle en crocodile noir, tandis que le Timeless de Chanel se revend quatre fois plus cher ancien que neuf. Côté sneakers, même constat. En juillet 2019, Sotheby’s a adjugé une paire de baskets Nike « Moon Shoe » de 1972 à 437 500 dollars. Et certains vêtements connaissent le même sort. En septembre 2020, un sweat à capuche Supreme cosigné avec Louis Vuitton est parti, chez Sotheby’s encore, à 6 048 dollars, loin des 935 dollars de son prix neuf trois ans avant.

Limitons le gaspillage

Choisir une mode moins polluante ! C’est le critère qui monte en flèche chez les consommateurs. Aujourd’hui, la plupart des consommateurs de seconde main le revendiquent, si la fast fashion sent les excès du monde d’avant à plein nez, c’est que son bilan carbone est catastrophique. Au niveau mondial, la mode émet des émissions globales de gaz à effet de serre, et serait responsable de 20 % des eaux usées… a méditer!

En bref!

Faites place nette!

N’ayez plus de préjugés ni de honte à vous offrir ou à offrir un vêtement ou accessoire de mode!

A l’ile Maurice, le shopping n’est plus une activité compulsive mais un loisir!

Alors?! prête à chasser la pièce rare qui vous rendra satisfaite?